RESTEZ CONNECTÉ

SOCIÉTÉ

Tests Covid : Macron promet une nouvelle «stratégie» pour «réduire drastiquement les délais»

Avatar

Publié

le

Emmanuel Macron a promis mercredi soir une nouvelle «stratégie» de tests pour détecter les cas de Covid afin de «pouvoir réduire drastiquement les délais», en reconnaissant qu’«on a rencontré de vraies difficultés sur le sujet».

«Nous allons rentrer dans une stratégie où on va pouvoir réduire drastiquement les délais» pour mieux «suivre» la circulation du virus, a déclaré le chef de l’État, lors de son interview télévisée sur TF1 et France 2.

Il a indiqué que cela passerait par de nouvelles techniques, comme les tests antigéniques, qui ont été autorisés par la Haute autorité de santé (HAS), et qui promettent des résultats «en 15 à 30 minutes».

«On doit progressivement aller vers une stratégie qui est partout dans notre pays : tester alerter protéger. C’est la clé de la stratégie qu’on doit faire monter en puissance tout le mois de novembre et de décembre», a expliqué le président de la République, en insistant sur le fait qu’«il faut qu’on arrive à beaucoup mieux suivre ce virus».

Le chef de l’État a aussi évoqué des techniques en cours d’innovation «pour analyser beaucoup plus vite plus de tests avec le mode PCR» et la possibilité de s’auto-tester via des prélèvements salivaires ou sanguins.

Emmanuel Macron a reconnu qu’«on a rencontré de vraies difficultés» sur les tests, avec des «délais qui étaient trop longs», «parce qu’on n’avait pas l’organisation qui permettait de le faire».

La Haute autorité de santé (HAS) a rendu vendredi un avis «favorable» aux tests antigéniques de détection du nouveau coronavirus, qui passent toujours par un prélèvement au fond de la narine, mais qui sont plus rapides que le test de référence RT-PCR, dans le cadre d’«actions de dépistage à large échelle au sein de populations ciblées», comme les universités ou le personnel des hébergements collectifs.

Contrairement aux tests virologiques RT-PCR, les tests antigéniques ne nécessitent pas d’analyse en laboratoire, car leur mécanisme est plus simple. Les premiers détectent le matériel génétique du coronavirus, alors que les seconds repèrent des protéines du virus.

Avec AFP

CLIQUER POUR COMMENTER

COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ON VOIT TOUT EN CONTINUE